Des centaines d' ADHERENTS, plusieurs milliers de PETITIONNAIRES ! REJOIGNEZ NOUS !

samedi 8 juillet 2017


ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DE L’APLIMAP

Mercredi 12 juillet 2017 à 18 h 30
A la salle municipale du Trait d’Union à CHÉRAY



Ordre du jour :
-       rapport d’activité de l’année écoulée
-       rapport financier
-       nos action futures après l’annulation du deuxième projet de filières
-       information sur les risques d’inondation et d’érosion ainsi que sur les mesures de protection du littoral de la Malconche (La Brée-les-Bains, plages de Plaisance-Foulerot, digue de La Gautrelle)
-       questions diverses

L’année 2017 est déjà marquée par une nouvelle victoire judiciaire des mairies du nord de l’île d’Oléron (Saint-Georges d’Oléron, La Brée-les-Bains, Saint-Denis d’Oléron) et des associations (APLIMAP, SPPIO, UNAN-CM) dans leur combat pour la préservation de l’Anse de la Malconche et de son littoral.

Le deuxième projet de filières conchylicoles présenté par le CRC et autorisé par la Préfecture est annulé. Si les magistrats ont retenu un vice de procédure ils ont aussi insisté sur l’absence de prise en compte du tourisme dans le dossier  élaboré par le CRC. Le tribunal reconnaît ainsi dans ses attendus l’existence d’un espace littoral complexe et la nécessité de prendre en compte la totalité de l’environnement de la Malconche dans le cadre d’une véritable étude d’impact.

En l’absence totale de concertation avec les acteurs locaux, l’administration préfectorale et le CRC ont multiplié les erreurs d’appréciation du dossier au cours de ces 6 années : erreurs juridiques mais aussi erreur manifeste d’appréciation sur la localisation du projet, sur sa pertinence environnementale et économique au regard des autres usages de l’espace littoral du nord de l’île d’Oléron.

Rappelons que face à une décision judiciaire identique sur la Côte d’Emeraude en 2015, concernant des filières mytilicoles, le préfet d’Ille et Vilaine a décidé de ne pas faire appel du jugement du Tribunal administratif  de Rennes. Le projet a été abandonné.

Désormais, notre objectif est de transformer ce jugement favorable en une victoire définitive et d’obtenir l’abandon de tout projet de champ de filières conchylicoles dans cet espace maritime.

Ceci est à notre portée.
Plus que jamais, nous avons besoin d’une association forte et motivée. Soutenez les mairies et les associations qui vous représentent et luttent ensemble depuis 2011 avec toute la pugnacité nécessaire.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire