Des centaines d' ADHERENTS, plusieurs milliers de PETITIONNAIRES ! REJOIGNEZ NOUS !

lundi 10 septembre 2012

La lettre de lAPPSD - bulletin spécial


Bulletin spécial septembre 2012.

Chers amis plaisanciers, 
C’est dans l’urgence que je vous écris aujourd’hui.

Vous avez tous reçu par mail l’annonce de notre grande manifestation du 21 septembre, avec rendez-vous au Conseil général à 14 heures. Nous espérons vous y rencontrer très nombreux. 
Pour s’y rendre, plusieurs moyens : en voiture d’abord, avec covoiturage, en bateau, départ de Boyardville à 10h.30, retour de La Rochelle à 17h.30. Si nous sommes un groupe de plus de 20 personnes, un tarif spécial est appliqué (16€ A.R.), qui serait pris en charge par l’APPSD, ou encore l’autocar des Mouettes, départ de St. Pierre à 9h.25 pour arriver à la gare de la Rochelle à 11 heures (13,80€ A.R.) et retour le soir 18h.35 pour arriver à 20h.05 à Saint-Pierre.  Téléphonez au 05 46 47 91 59 pour indiquer votre choix. Nous agirons en conséquence.

Notre bannière de l’APPSD portera en son dos, LA MER A TOUS. 
Pour cette manifestation importante, il convient que nous soyons très nombreux si nous voulons lui donner un sens positif. C’est l’avenir de toute notre côte est de l’île qui est en jeu. Lors de la grande  réunion du 31 août, à laquelle assistaient sur le podium, Didier Quentin notre député, qui, en diplomate n’a pas risqué de se mouiller pour notre cause, et Michel Parent, Maire du Château, ce dernier a eu une parole malheureuse pour excuser ces filières qui vont arriver presque au ras de nos plages « elles sont indispensables à la profession, c’est dommage que cela tombe sur vous » !

Alors, justement, il ne faut pas que cela tombe sur nous comme cela, nous ne devons pas courber le dos sous ces ukases et pour nos enfants, il nous appartient de le faire savoir bruyamment. Lors de la grande chaîne humaine sur les plages de Plaisance, une pétition a recueilli plus de 1500 signatures, avec témoignages poignants, entre autres, celui d’une famille espagnole, venant de Galicie, là où sont rassemblées les immenses filières de moule, les plus importantes d’Espagne, et qui envasent complètement la côte, ces Espagnols donc venaient chez nous pour trouver des plages propres. Ils sont bouleversés de voir de quelle façon cette partie de notre île va être  traitée et nous l’ont fait savoir.

Les pressions venant « d’en haut » sont impressionnantes, pour faire obstacle à notre manifestation.  De gros intérêts financiers sont en jeu. Pour les ostréiculteurs traditionnels, la situation risque de s’avérer dramatique, ce sera la même que celle des petits commerçants en face des grandes surfaces. Les modes d’élevage sont menacés, les manipulations chromosomiques s’en mêlant.  

Alors, tous le 21 septembre à 14 heures devant le Conseil général. Nos banderoles diront toute la colère qui emporte  la partie est de l’île, confisquée à la plaisance, du Château à Boyardville avec la réserve de Moëze, puis de Boyardville au Douhet avec les filières qui s’étendront devant nos belles plages, interdisant tout sport nautique dans l’anse de la Malconche. Ces deux secteurs ne mènent pas le même combat, mais en se regroupant, ils se feront mieux entendre. Car c’est tout l’est de l’île qui sera en partie  sinistré. 

Colette Talmon
Vice-présidente

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire