Des centaines d' ADHERENTS, plusieurs milliers de PETITIONNAIRES ! REJOIGNEZ NOUS !

jeudi 13 septembre 2012

Communiqué UNAN-CM


UNAN-CM    JP  13/09/2012


Filières de la Maleconche : montée en puissance de la contestation.
Cet été a vu la montée en puissance de l’opposition contre l’implantation des filières dans l’Anse de la Maleconche.


Les habitants du centre et du nord de l’Ile découvrent avec effarement  combien leur intérêt a peu compté dans les décisions et adhèrent activement à APLIMAP (plus de 750 adhérents) et à ses actions d’information dont un point d’orgue a été la constitution d’une vaste chaîne humaine de 2000 personnes sur 3 km entre le Douhet et la plage de la Gautrelle le 13 août.

Les municipalités du nord de l’île , La Brée les Bains et de Saint Denis d’Oléron, unanimes, ont rejoint celle de Saint Georges d’Oléron, effarées de voir combien les services de l’Etat, instructeurs du projet,la DDTM avec les Affaires maritimes, avaient été partiaux et négligents! Ces services se sont contentés de soutenir le projet et de vanter son intérêt économique pour les porteurs du projet sans examiner les effets potentiels négatifs,  sur le nautisme, la pêche professionnelle, l’économie globale de l’île d’Oléron liée au tourisme à 90%. 
Ainsi,  absence totale d’une étude d’impact des rejets et de l’envasement par sédimentation du littoral dont les filières , fait nouveau pour la région, ne sont qu’à quelques centaines de mètres.
Comme le dit le maire de Saint Georges d’Oléron, dans la motion adoptée à l’unanimité par le Conseil Municipal  «  L'île d'Oléron jouit d'atouts naturels remarquables qui constituent bien entendu
un attrait majeur pour le tourisme, précieux pour l'économie locale, mais aussi un cadre de vie de qualité pour nous tous…Il nous est donc impossible de cautionner ce projet de filières dans cet espace exceptionnel… et nous nous y opposerons 

Au niveau de la sécurité, non traitée dans le dossier, l’installation de 50 km de câbles tendus à la surface des eaux à proximité de plages familiales très prisées, dans une zone fréquentée par de nombreux usagers, surfeurs, véliplanchistes, kayakistes, plaisanciers, est de fait, quel que soit le balisage, une mise en danger d’autrui, comme nous l’avons dit lors de la Commission Nautique Locale du 20 juin.
Quant à l’enquête publique, elle fut menée en catimini et bâclée.

L’ostréiculture emmenée par un président de section régionale excessif et menaçant voit son capital séculaire de sympathie sérieusement terni et les habitants de l’Ile font à  présent la différence entre les gros ostréiculteurs et mytiliculteurs  porteurs du projet et  les petits ostréiculteurs ancrés localement et inquiets de ce projet en amont du bassin Marennes –Oléron, ostréiculteurs qu’ils connaissent bien en tant que clients fidèles sur les marché ou au bord des routes. En effet que sera notamment l’impact sur les autre parcs à huîtres, de cet énorme champ de filières qui captera une grande partie du phyto plancton et génèrera des quantités astronomiques de boues ?

APLIMAP, SPPIO, UNAN-CM, ont envoyé des courriers et des dossiers à l’administration DDTM, Affaires Maritimes, la Préfète,  le Président du CG et sa collègue de Région, qui veulent engager l’argent public, dans les filières, le député Quentin. Les responsables administratifs et politiques sont à présent au courant des manquements du dossier : pas d’étude d’impact sur l’envasement des plages et des ports, pas d’études d’impact économiques sur les autres activités. Seul avait compté l’intérêt de quelques gros ostréiculteurs et mytiliculteurs
A ce stade, ces responsables doivent prendre immédiatement un moratoire sur le projet et revoir les études. Si les spécialistes sont incapables de chiffrer l’envasement, le principe de précaution doit être appliqué.

En attendant, la détermination des opposants au projet grandit et d’autres actions vont être menées.
L’action en justice  auprès du Tribunal administratif de Poitiers est lancée. Un référé en annulation des travaux vient d’être déposé.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire